DE SKATEUSE DE RUE À PRODUCTRICE AGRICOLE : HEUREUX RETOUR À LA CAMPAGNE

RENCONTREZ AIMEE GARRETT DE THE FARMACY

CI-DESSUS : Aimee Garrett de The Farmacy porte le t-shirt Dickies à manches longues épais avec imprimé. Modèle présentement en stock: t-shirt Dickies à manches longues

RENCONTREZ AIMEE GARRETT DE THE FARMACY

Où a-t-elle fait ses débuts?

Entreprise
The Farmacy
Fondatrice
Aimee Garrett
Emplacement
Erinsville (Ontario)
Fondation
2013
Rôle
Fondatrice

« Pendant des années, j'ai fait l'aller-retour entre Toronto et Montréal, ne sachant pas trop ce que je faisais, j'étais un peu perdue. Puis j'ai décidé de sortir de la ville quand je l'ai pu : je suis retournée d'où je viens, j'ai acheté quelques poules et j'ai commencé à jardiner. C'est là que tout a commencé. »

Aimee a grandi dans une petite ville de l'Ontario, mais comme elle faisait du skate – et en fait toujours –, tout l'attirait dans la grande ville, où les rues lui offraient une toile vierge sur laquelle elle pouvait s'exprimer à travers son sport. Pendant quelques années, sa carrière en skateboard comme athlète amatrice commanditée lui a fait faire l'aller-retour entre Toronto et Montréal. Après des années de succès au sein de la communauté canadienne du skate, lors desquelles elle a remporté des concours et est apparue dans des vidéos et des magazines, Aimee a décidé de retourner à ses racines, à Erinsville, en Ontario. Elle s'est procuré quelques poules et a commencé à jardiner, faisant ainsi naître The Farmacy.

« Quand j'étais plus jeune, j'étais un peu gênée d'être une fille de la campagne. Je faisais semblant d'être une fille de la ville, alors que je ne l'étais vraiment pas. Mais j'aimais tellement faire du skate que je suis déménagée à Toronto. Pendant des années, j'ai fait l'aller-retour entre Toronto et Montréal, ne sachant pas trop ce que je faisais, j'étais un peu perdue. Puis j'ai décidé de sortir de la ville quand je l'ai pu : je suis retournée d'où je viens, j'ai acheté quelques poules et j'ai commencé à jardiner. C'est là que tout a commencé. »

« Les gens sont souvent émerveillés par la couleur des œufs que je ramasse. On les appelle les œufs de Pâques. Certains sont bleus, d'autres verts. » - Aimee Garrett

"« Les gens sont souvent émerveillés par la couleur des œufs que je ramasse. On les appelle les œufs de Pâques. Certains sont bleus, d'autres verts. » - Aimee Garrett"

Aimee

Aimee Garrett, sur sa ferme.

Ce qu'elle fait

Aimee Garrett vient d'Erinsville, en Ontario, au Canada. Elle y est née et y a grandi. Elle est retournée s'y installer il y a quelques années, a acheté la maison de son grand-père et a fondé The Farmacy, une petite ferme d'agrément où elle fait pousser de l'ail et d'autres légumes, produit des semences et élève des oiseaux, des poules, des canards et des dindes de races ancestrales.

« Je m'appelle Aimee Garrett, et j'habite à Erinsville, en Ontario, au Canada. C'est la ville où je suis née et où j'ai grandi. Je suis retournée m'y installer il y a quelques années, j'ai acheté la maison de mon grand-père, et nous avons maintenant une petite ferme où nous élevons des oiseaux, des poules, des canards et des dindes de races ancestrales. Je participe parfois à des marchés communautaires, et je livre beaucoup d'œufs en ville. Les gens sont souvent émerveillés par la couleur des œufs que je ramasse. On les appelle les œufs de Pâques. Certains sont bleus, d'autres verts. Les gens ne savent pas que les poules de diverses races ancestrales pondent des œufs de différentes couleurs, et ça me dépasse. Nous faisons pousser beaucoup d'ail et chaque année, nous en conservons un peu plus pour en planter davantage l'année suivante. Je fais aussi pousser des légumes, en plus de produire des semences. Je dirais que la majorité de nos légumes sont issus de graines que nous avons recueillies. Beaucoup de nos tomates, de nos betteraves et de nos épinards, et quelques-unes de nos asperges. »

Aimee Garrett.

Ci-dessus : Aimee Garrett, sur sa ferme.

Pourquoi le fait-elle

« J'espère qu'on arrive à inspirer les gens à s'impliquer davantage en ce qui concerne leur alimentation, et à devenir plus écoresponsables, indépendants et impliqués dans la communauté, pour vivre longtemps et heureux. »

Elle fait du skate sur la demi-lune

Ci-dessus : Elle fait du skate sur la demi-lune

« Quand nous avons acheté la maison, un de nos amis nous a donné une vieille demi-lune d'environ 5 pieds par 20 pieds de largeur. Nous avons décidé de l'installer dans le boisé à côté. Nous l'avons seulement assemblée cette saison; je n'ai pas encore beaucoup roulé dessus, mais je vais passer un bel été. » - Aimee Garrett

« Quand j'étais plus jeune, j'étais un peu gênée d'être une fille de la campagne. Je faisais semblant d'être une fille de la ville, alors que je ne l'étais vraiment pas. Mais j'aimais tellement faire du skate que je suis déménagée à Toronto. Pendant des années, j'ai fait l'aller-retour entre Toronto et Montréal, ne sachant pas trop ce que je faisais, j'étais un peu perdue. Puis j'ai décidé de sortir de la ville quand je l'ai pu : je suis retournée d'où je viens, j'ai acheté quelques poules et j'ai commencé à jardiner. C'est là que tout a commencé. »

Suivez Aimee Garrett : The Farmacy Instagram

Découvrez notre sélection de

VÊTEMENTS DE TRAVAIL POUR FEMMES →